Que se passe-t-il avec les fleurs vivaces en hiver ? Comment reprennent-elles au printemps ?

20160516_080718Tout est une question de stratégie pour la survie de l’espèce pour faire face aux modifications de leur milieu et aux rudesses de l’hiver.

Les annuelles par exemple sont des plantes qui sont adaptées à vivre dans des milieux régulièrement perturbés. Elles se reproduisent rapidement par des graines nombreuses et légères qui constituent leur moyen de survivre aux perturbations éventuelles du milieu ainsi qu’au froid de l’hiver.

Les fleurs vivaces ont quant à elles mis en place des systèmes complexes de stratégies de survie adaptés à leur morphologie et à leur hauteur. Parmi ces stratégies, il y en a une qui est tout à fait étonnante, il s’agit de la formation de protéines antigel !

Partant du constat que l’eau une fois gelée se composent de cristaux de glace qui font éclater les cellules végétales, ces plantes ont développé des protéines permettant non seulement de contrôler la taille de ces cristaux mais aussi d’en adoucir les angles.

 

Au printemps, ces plantes vivaces ingénieuses reprendront depuis des organes souterrains que sont des bourgeons d’une racine, d’un bulbe ou d’un tubercule ou à partir d’une base herbacée touffue afin de nous offrir à nouveau la beauté de leur floraison.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s